TÉLÉRAMA ÉTÉ 2016 : « ADAPTEZ-MOI S’IL VOUS PLAIT ! »

Hormis “Fort Boyard”, “Tout le monde en parle” ou “Vendredi tout est permis”, les émissions françaises sont peu adaptées à l’étranger. En cause, la frilosité des chaînes et une concurrence internationale féroce.

Vendredi 8 juillet, Denis Brogniart lançait de sa voix la plus théâtrale Ninja warrior, le grand jeu estival de TF1, sur fond d’obstacles géants et de musique d’aventure : « Le plus redoutable des parcours débarque pour la première fois en France. » Créé au ­Japon en 1997, il aura mis dix-neuf ans à arriver chez nous, après avoir fait le tour du monde.

Comme Qui veut gagner des millions ?, L’amour est dans le pré, Top chef ou The voice, Ninja warrior est un « format » : une recette d’émission prête à adapter, consignée dans un manuel destiné aux acheteurs étrangers. Sur ce marché mondial du format, la France est à la traîne. Bien sûr, les vétérans La chasse au trésor et Fort Boyard ont connu un beau succès à l’international. Tout le monde en parle, de Thierry Ardisson, a été décliné dans quelques pays et existe toujours au Québec.

(Télérama – Marie-Hélène Soenen)